Nathalie Kosciusko-Morizet reçoit l’Atelier Jeune de Dialogue & Initiative

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’Économie numérique, Secrétaire générale adjointe de l’UMP, a reçu jeudi 4 novembre  40 jeunes actifs et étudiants membres de l’Atelier, la branche « Jeunes » du club Dialogue & Initiative.

Cette rencontre s’est tenue au lendemain du 1er « Rendez-vous pour la France » organisé par le Mouvement Populaire et dont NKM a la charge. La ministre a donc avant tout invité les jeunes présents à s’engager dans la démarche engagée par l’UMP pour la rédaction du projet présidentiel.

Au coeur des échanges, une question : « peut-on encore gagner en 2012? » Loin d’être alarmiste ou pessimiste, cette interrogation traduit selon NKM l’impératif de l’unité et la nécessité de débusquer les thèmes qui vont rassembler notre famille politique.

Quels devront être les contours du projet de 2012? Nathalie Kosciusko-Morizet propose d’inscrire 3 notions dans l’engagement de l’UMP : la vérité, la responsabilité et la justice. Vérité, parce qu’à l’heure de la crise et des déficits publics abyssaux, nos concitoyens vont avant tout attendre de leurs gouvernants sincérité et honnêteté intellectuelle ; responsabilité, car la droite a le devoir de prendre en compte les choix individuels de chacun tout en fondant  la cohésion nationale autour de la conscience d’autrui; justice enfin, devant la fragilité du « care » proposé par un PS aux idées périmées. La justice ne doit pas être abandonnée à l’opposition, qui n’a cessé de confondre égalité avec égalitarisme sans jamais parler d’équité.

Sur la méthode, la ministre a indiqué que, parallèlement à la défense des réformes engagées depuis 2007, la rédaction du projet passait aussi par une part de recul et d’autocritique face à certaines mesures mal comprises ou partiellement appliquées. Évitons de rééditer l’erreur de Lionel Jospin en 2002 : s’autosatisfaire et s’autocongratuler d’un bilan jugé de façon partiale, c’est la certitude de la défaite.

La discussion avec les jeunes s’est enfin poursuivie sur des thèmes divers, tels que l’apprentissage et la fin du collège unique, la refonte de notre système fiscal, le communautarisme, et enfin l’image de la France dans le monde depuis l’élection de Nicolas Sarkozy.

Petit déjeuner avec Nathalie Kosciusko-Morizet

Petit déjeuner avec Nathalie Kosciusko-Morizet

Petit déjeuner avec Nathalie Kosciusko-Morizet

Petit déjeuner avec Nathalie Kosciusko-Morizet

Mots-clefs : ,

Laisser une réponse