4ème petit-déjeuner parlementaire de l’Atelier avec David Douillet : « La citoyenneté collective passe par la réalisation du rêve individuel »

David Douillet n’est pas un député comme les autres. Ni fonctionnaire surdiplômé ni profession libérale, il est entré en politique après avoir construit une expérience sportive, associative et médiatique inédite et à laquelle rien ne le prédestinait dans son enfance.

 

Après avoir connu la gloire olympique et la reconnaissance populaire, il n’a plus besoin des honneurs précaires de la politique. Figure marquante du sport national, il ne s’est pas expatrié pour critiquer de loin les uns et les autres, préférant au contraire l’action aux commentaires.

Aujourd’hui, David Douillet a décidé de donner aux autres et à la République ce qu’on lui a offert de chance et d’opportunités pour se dépasser.

Pour mieux comprendre son projet, les jeunes de l’Atelier ont souhaité le rencontrer pour leur 4ème petit déjeuner parlementaire, avec pour principale question : « comment réinventer la citoyenneté ?»

Pour David Douillet, la citoyenneté de toute la collectivité est construite sur le rêve de chaque individu. L’objectif de toutes les politiques publiques de l’éducation et du social devrait donc consister à créer pour chacun les conditions de recherche et de réalisation de son rêve.

Mais quand on crée un collège unique en négligeant l’enseignement professionnel, quand on refuse de consolider le lien entre les associations et les écoles, quand on laisse se créer une bulle scolaire dans laquelle les jeunes ne peuvent ni vivre une passion ni découvrir un métier, quand on craint de rappeler pratiquement et simplement les valeurs républicaines, où sont les conditions de réalisation du rêve de la jeunesse ?

David Douillet propose de relier davantage les acteurs de la jeunesse : rappeler les parents à leurs responsabilités en cas de besoin, inciter les enseignants à œuvrer avec les associations, permettre aux enfants de faire l’apprentissage de plusieurs sports, de plusieurs arts plastiques, de plusieurs voies professionnelles, plutôt que de laisser les jeunes aller vers le bac en ne leur donnant bien trop souvent le goût de rien et l’absence d’envie.

Sans la défense de l’ambition et l’incitation au dépassement de soi, sans le respect des orientations personnelles, l’aventure de la jeunesse n’a pas de sens. Pour David Douillet, il est temps de remettre cette exigence au centre des politiques de l’éducation.

Face à des individus souvent éteints et victimes du rythme « boulot-métro-dodo », David Douillet propose de réveiller la société française en donnant aux jeunes générations les clés de atteindre avec leur entourage l’horizon qui donne un sens à leur vie.

 Message reçu par les jeunes de Dialogue & Initiative, qui lui remettront d’ici à la rentrée 2010 des pistes d’actions concrètes sur la citoyenneté de demain.

Les participants au petit-déjeuner autour de David Douillet

Mots-clefs : , ,

Un commentaire sur “4ème petit-déjeuner parlementaire de l’Atelier avec David Douillet : « La citoyenneté collective passe par la réalisation du rêve individuel »”

  1. Colin dit :

    Bonjour

    Toutes mes felicitations aux acteurs de ce programme
    et à David Douillet en particulier.
    Je partage aussi ce sentiment, il faut que l’école soit revalorisée, et motivante, pour les etudiants, et les employeurs.

Laisser une réponse